Accueil du siteles bulletinsbulletin n°2 |     Plan du site                                                                 |contact|

Articles publiés dans cette rubrique
Edito
Les temps ne changent pas, la technologie du contrôle social évolue et nos rêves persistent. On est là, dans une maison au bord de l’eau, un décor idyllique pour mettre en œuvre la deuxième issue d’un journal informel de contre-info, dont le contenu se constitue avec passion, réflexion et humour.
Ce journal se compose des récits de nos luttes et de celles qui nous ressemblent. Insensibles au consensus ambiant, à la frénésie démocratique, nos bulletins restent des pavés dans les vitrines du vieux monde, et nos mains couleur de terre creusent les sillons de notre autonomie.
Les sujets publiés racontent (...)

lire la suite de l'article
Ecotourisme durable : la turista du vingt et uniéme siècle
Dimanche 6 avril, à Florac, se tenait le 2e salon de l’écotourisme. Inscrit dans la semaine du développement durable, la Lozère mettait en valeur son “capital nature”... En fin de matinée, se tenait un « débat libre et animé  ». Sur une estrade, représentant politique (Hubert Pfister, président de la Communauté de communes de la Cévenne des Hauts Gardons, maire de St-Martin-de-Lansuscle, président de l’association Cévennes écotourisme et propriétaire d’un gîte coquet ...) ; responsable administratif (Louis Olivier, directeur du Parc national des Cévennes) ; cautions intellectuelles, associatifs ou acteurs (...)

lire la suite de l'article
Pourquoi nous refusons le marquage électronique des brebis et nous nous débattons dans le monde qui le produit !
Au 31 décembre 2009, l’ensemble du cheptel ovin et caprin de la Communauté Européenne doit être identifié avec des puces électroniques pour répondre aux exigences industrielles de “sécurité alimentaire“ (règlement CE n°21/2004 du conseil du 17/12/2003). Ces mouchards arrivent à une époque où la machine industrielle s’emballe au rythme des crises sanitaires (grippe aviaire, vache folle, fièvre aphteuse...). Le dernier moyen de maintenir l’illusion d’une maîtrise est de considérer les éleveurs comme des risques industriels potentiels. Il faut donc assurer leur flicage.
Dans la marche du progrès, refuser le (...)

lire la suite de l'article
Le Prat del Ronc en procès
Avril 2007, des paysannes et des paysans reprennent l’activité du Prat del Ronc abandonné depuis 1988, à Saint-Germain-de-Calberte, en Cévennes lozériennes ... La maison est réhabilitée, les terres environnantes sont défrichées et cultivées. Petit à petit, le lieu reprend vie : four à pain, poules, poterie , maraîchage, chevaux, plantations d’arbres fruitiers..., mais aussi projections de films, soirées-débats, chantiers collectifs, journées d’échanges...
Depuis notre arrivée, nous n’avons objectivement causé de tort à personne, mais cela ne suffit pas... La Préfecture de Lozère, les Renseignements (...)

lire la suite de l'article
Mort pour la France ... mort pour rien
De la culture sans conséquences du souvenir... Je viens, là. Et je me souviens de faits que je n’ai pas forcément vécus directement. Je pratique le culte du souvenir romantique, poétique parfois et bucolique dans l’interprétation du décor qui servit au théâtre de ces batailles guerrières d’alors...
Mais dans ma manière d’entretenir ces beaux tableaux, de faire survivre ces moments de résistance de la vie contre la mort costumée des nervis du capital, j’occulte délibérément les nouveaux partisans, ceux et celles qui, refusant la résignation programmée, s’insurgent contre l’état des choses.
Le passé (...)

lire la suite de l'article
Compte-rendu de quelques actions du collectif en Cévennes
Préambule
La chaleur de nos intentions n’y fit rien ; en ces jours d’avril le temps restait froid et humide. Cependant, l’agitation menée par les joyeux drilles du collectif sus-nommé battait son plein, parcourant les serres et les valats.
L’assignation en référé que reçurent les squatters-paysan(ne)s du Prat del Ronc fut pour cet informel collectif l’occasion de porter la protestation au cœur même du tribunal de Florac, ce 11 avril dernier. Les journées précédant ce rendez-vous furent riches en actions de propagande, et l’on vit fleurir en ce printemps gélif moult banderoles où se lisait la fièvre du (...)

lire la suite de l'article