Accueil du siteles bulletinsbulletin n°8 |     Plan du site                                                                 |contact|

Procès en pagaille... - Montpellier
1/ Trois personnes ont été accusées et condamnées (peines confirmées en appel le 17 février) pour tentatives d’incendie de véhicule le soir du 1er tour des élections présidentielles (2 mois de prison ferme et 10 mois de sursis pour l’un, six mois de prison avec sursis pour les deux autres) et une personne pour transport de substances incendiaires (trois mois de prison avec sursis).
2/ Trois personnes accusées d’incendie de poubelles (dont une devant l’UMP et une qui a brûlé une voiture), de refus de fichage ADN et de signalétique, et plus deux outrages pour l’un des trois, ont été condamnées le 24 avril à 500 euros à payer pour les outrages et acquittées pour le reste des accusations. Cela montre une nouvelle fois l’intérêt de refuser la comparution immédiate, de ne rien déclarer lors des auditions de la police afin de mieux préparer sa défense et de refuser le prélèvement ADN.
3/ Deux personnes accusées de dégradations de biens publics (le squat de Nyctalopie) ont été relaxées le 28 janvier