Accueil du siteles bulletinsbulletin n°8 |     Plan du site                                                                 |contact|

Notes de lecture - Du côté de la Rama & Le Gang de la clef à Molette

Du côté de la Rama de (1993- 2002) réunit des textes qui ont émaillé la résistance tenace à la tentative d’un promoteur d’enclos de chasse commerciale de fermer une vallée d’Auvergne. Cette opposition n’a pas économisé les moyens à mettre en oeuvre : en rapport avec la place occupée dans la vie locale par ce lieu écarté, en voie de déprise agricole, la débauche d’interventions aura pu paraître disproportionné  : il y allait certes d’un attachement passionné à la beauté du lieu que l’aménagisme voulait gâcher. Mais il était question plus généralement, par la défense des usages traditionnels, de s’opposer à l’artificialisation du territoire.
L’action des amis de la Ramade a permis que puisse se dire librement ce qui est d’ordinaire refoulé : le refus de voir le bien commun accaparé, l’allergie au changement autoritaire, la nausée à l’égard du délire économique, l’attachement à des lieux inexploités.

Des amis de la Ramade, 2002

Le Gang de la clef à Molette est un classique de la contre-culure écoloradicale aux états-Unis. Ce roman écrit dans les années 70 par Edward Abbey est l’expression du fort mouvement d’action directe écolo américain.
Quatre révoltés entrent en lutte contre l’industrie capitaliste qui défigure le désert du grand Ouest et décident de passer à l’action : sabotages en séries, destructions de chantiers d’autoroutes, dynamitages de ponts... La jubilation de la destruction !
« Ils en finirent avec le D-9. Le tuyau à siphonner et les allumettes restèrent dans le sac de George. Pour le moment. Ayant fait tout ce qui était en leur pouvoir pour sabler, confiturer, gommer, mutiler et humilier le premier bulldozer, ils s’avancèrent vers le suivant... »

éditions Gallmeister, 2008