Accueil du siteles bulletinsbulletin n°7 |     Plan du site                                                                 |contact|

Manifestation devant la prison de Mende le 8 Novembre

Suite à l’arrestation d’un homme, au mois d’octobre, devant la mairie où il tentait de régulariser sa situation, et suite à sa condamnation à un mois de prison pour « séjour irrégulier sur le territoire français » et « détention de faux administratif »(voir contre-info Cévennes n°6), une manifestation s’est tenue le 8 novembre.

30 à 40 personnes se sont rassemblées devant le tribunal, diffusant un tract expliquant cette affaire et rappelant le caractère systématique de la persécution pour défaut de papiers.
La police, discrète, s’est contentée de passer régulièrement devant le rassemblement sans même s’arrêter.

Au bout d’une petite heure, un cortège se forme et se dirige vers la prison aux cris de “ mur par mur, pierre par pierre, détruisons toutes les prisons  ! ” ou de “ pouvoir assassin ”.

Devant la prison, un feu d’artifice salue les prisonniers  ; leurs clameurs répondent aux fusées.
Après une chaleureuse discussion avec quelques personnes attendant un parloir, le cortège se dirige vers le centre-ville avec force slogans appelant à la destruction de toutes les prisons, et maintes pétarades.
Cela semblait amuser certains des rares passants, tandis que les automobilistes, prenant leur mal en patience, acceptaient les tracts, voire demandaient des explications, visiblement étonnés de voir une manifestation de cette nature à Mende.
Après deux tours de centre-ville, suivi par un RG (enfin l’équivalent dans la nouvelle administration de police politique), la manifestation s’est dispersée tranquillement .

Ce fut une belle journée. Ce genre de journée qui rompt avec la monotonie et l’isolement, qui permet de se reconnaître aussi.
Malheureusement, tribunal et prison sont toujours debout et cet homme continue son parcours entre prison et centre de rétention.

------------------------------------------------------

Feux d’artifices sur Nîmes et Mende

Le 31 décembre 2008, à minuit, en solidarité avec tous les prisonniers, des feux d’artifices ont été lancé contre les maisons d’arrêts de Mende (48) et Nîmes (30).Sur le mur d’enceinte de la taule de Mende on peut désormais lire ce qu’il presse de mettre en œuvre et de réaliser...
“ Evasions-Mutineries-Solidarités
Solidarité active avec tous les prisonniers  ! Feu à toutes les prisons  !
Mort aux geôliers  ! ”

Vu sur Indymédia Grenoble