Accueil du siteles bulletinsbulletin n°6 |     Plan du site                                                                 |contact|

ADN en rupture de Banc
Dans un petit bled entre Aubenas et Mende, en pleine campagne, le soir du15 août vers 3-4 heures du matin, j’ai cassé une latte en plastique d’un banc public. Le lendemain matin à 9h30 le maire avait déjà prévenu les flics et je me retrouvais convoqué à la gendarmerie la plus proche. J’y ai signé ma déposition et ils ont pris mes empreintes et des photos. Ils m’ont demandé de donner mon ADN, ce que j’ai refusé. L’un des gendarmes m’a dit que j’étais obligé, que je pourrais avoir une amende, etc... On m’a ensuite averti que je devais voir une éducatrice et que j’étais convoqué le 24 septembre au tribunal de Mende. Une fois là-bas mon avocat m’a dit que l’on pouvait annuler toute la procédure car lors de ma déposition au commissariat je n’ai pas été filmé alors que je suis mineur. En gros, toute cette histoire pour rien. On ne me reparla plus de mon ADN. Maintenant je suis bien content de pas leur avoir lâché. Si je l’avais donné, même si la procédure a été annulée, ils l’auraient gardé pendant 40 ans...