Accueil du siteles bulletinsbulletin n°1 |     Plan du site                                                                 |contact|

La chasse aux pauvres

La chasse aux pauvres n’est pas seulement le fait de l’augmentation délirante des loyers et des marchandises qui nous poussent à aller vivre en cité. Il y a toutes les mesures prises pour nous faire travailler à l’œil en partenariat avec l’ANPE, ou pour nous remettre dans le circuit du travail sous la forme d’un contrat (RSA, CAE, …) qui, à terme, nous enlèvera les allocations et ne nous proposera aucun revenu véritable.

Il est à présent urgent de se regrouper pour faire face aux attaques des citoyens zélés contre les allocataires (délation, rapports bidon, coups de pression, désinformation concernant l’accès aux textes de loi et aux services compétents, etc.) Contre l’opacité des organismes administratifs chargés des allocataires (conseil général, mairie, préfecture, associations), nous devons nous donner les moyens d’une coordination de mobilisation en cas de radiation, de suspension des allocations, et ce, quel que soit le motif invoqué. Contre l’individualisation du traitement de la pauvreté, c’est à dire l’isolement forcé des plus pauvres et leur soumission aux formes de charités conviviales et de proximité, il convient de soutenir collectivement les individus qui ne peuvent se défendre seuls face aux actes de la mafia administrative. La politique antisociale du gouvernement n’épargne aucune catégorie de la population. Il faut en appeler au plus vite à une manifestation de tous les allocataires de minimas sociaux en Languedoc et lancer une proposition de coordination nationale. Nous vous invitons à nous faire part de vos expériences de résistances face à l’administration. precariat@live.fr